Poèmes 2015

(Cliquez sur « Lire la suite » pour accéder aux poèmes)

Ma couleur préféré est le :
Noir d’espoir fini
la couleur du matin est le :
gris souris de Paris
la couleur du midi est le :
blanc spectral de neige automnal
la couleur du soir est
l’anthracite explosion lyrique
la couleur de mes yeux est
vert fontaine ruisselante
mes cauchemars sont rouges de diables incandescents
mes rêves sont orange d’orage organique
la mort est blanche de banquise exquise
la vie est violette vitale et vénéneuse


« J’écoute le souffle inconscient de la colère et de la rebellion

Le bleu de minuit m’appelle et je me rends à ses pieds
Je caresse le feu pourpre d’un coeur san âme
et je m’envole vers le bleu royal
je respire la lumière de l’amour et de la tristesse terre de sienne » – Ilham


« Je respire la transparence blanche de l’aurore

j’aperçois l’incandescence rouge indien de mon coeur qui s’égare
je sens le souffle terre de sienne brûler mon visage
Je goûte la lumière bleue azur quand je me lève le matin » – Farida


« J’effleure le vitrail vert océan dans ce lieu magique chargé d’histoire
j’aperçois le feu au loin qui me guidera et me réchauffera pour continuer l’aventure cyan clair
je goûte la lumière et m’innonde de son énergie rouge indien »
« j’aime le cristal de tes yeux éblouir mon coeur
j’écoute le feu orangé qui crépite dans la chemninée
j’effleure l’incandescence de mes doigts sur le bleu lagon de l’océan » –  Louise


« J’effleure la lumière d’une absence
bien trop lourde sur la balance
Je caresse le souffle d’un baiser
déposé sur ma bien aimé
dans la noirceur de ma prison doré
J’écoute le diamant qu’est ma maman
sous le ciel bleu cyan
ses conseils valent bien plus que de l’argent
je palpe la transparence de ta présence »


« J’aime la lumière du ciel qui illumine la vie de tous
Je vois le feu quand je m’en veux de ne pas avoir fait le bon choix
j’aperçois le diamant de mes parents qui illumine ma vie »


« je vois le feu rouge royal comme le drapeau de mon pays
j’écoute le cristal bleu de minuit qui brille
j’aperçois le diamant briller dans les yeux de ma mère
qui sont bleus comme la mer »


« Je vois la lumière en colère qui me fait mal
je suis le souffle souple
j’avale le vitrail qui travaille et qui me mitraille ! »


« J’aperçois la lumière bleu lavande qui innonde mon coeur
J’entends le feu rouge cramoisi qui me donne du malheur
Je sens le vitrail blanc lin qui en a fait rire plus d’un »


« J’entends la lumière blanche spectrale qui traverse les anales
j’aperçois le feu bleu moyen qui caractérise le matin
je caresse le souffle gris clair qui me dit de continuer »

 

 


« J’entends la transparence noir des nuages
j’écoute le souffle lâcher des arbres sans âge
Je caresse la lumière de mon téléphone qui me fou la rage ! »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s